Toutes vos question sur l'assurance habitation
Get Adobe Flash player

Les Précautions à prendre pour éviter les mauvaises surprises : la clause d’inhabitation

Si vous avez cumulé les nombres de jours d’absence à votre domicile, et que par malchance vous ayez malheureusement été victime d’un cambriolage vous courez le risque de voir vos indemnisations baisser, voire même de disparaitre. Que faut-il faire pour vous éviter de perdre beaucoup plus, après un cambriolage ? Quelques conseils pratiques pour éclairer votre lanterne

credit_83

Le fait d’être absent trop souvent de chez vous peut vous valoir une baisse ou une annulation de vos indemnisations

Si vous dépassez le nombre d’absence stipulé par votre clause d’inhabitation dans les contrats d’assurance multirisques habitation (MRH), en cas de cambriolage, vous risquez de perdre beaucoup en matière d’indemnisations. En effet, si vous été absents au-delà de 90 jours, consécutifs ou non, au cours d’une année, vous allez avoir une baisse d’indemnisations. La logique voulant que le risque de cambriolage augmente avec le nombre de jours où vous serez absents de votre domicile. Les assurances ne se poseront pas de questions pour vous indemniser peu ou voire pas du tout s’il est prouvé que vous avez dépassé le nombre de jours d’absences tolérés en une année.

Evitez le pire en prenant certaines précautions : des gestes simples peuvent vous sauvez la mise

Il est toujours bénéfique pour l’assuré de vérifier de fond en comble le contrat d’assurance pour éviter des quiproquos. Veillez à scruter votre contrat, en vérifiant qu’une clause d’inhabitation n’y est pas insérée. Si tel est le cas soyez attentif aux nombres de jours d’absences tolérés par le contrat.

Il est souvent conseillé d’installer une surveillance de sécurité pour réduire les risques de cambriolages. Les alarmes, les vidéos de surveillance et bien d’autres gadgets de sécurité peuvent, d’une part, réduire les risques de cambriolages, mais d’une autre part faire annuler la clause d’inhabitation. L’assureur pouvant faire une enquête pour savoir si l’assuré, après plusieurs jours d’absences, a pris des mesures dissuasives pour pallier au risque d’intrusions.

Même si vous vous absentez longtemps et que malencontreusement vous ayez subi un cambriolage, si vous avez pris vos précautions, vous serez indemnisé dument, malgré la présence d’une clause d’inhabitation dans votre contrat. Mieux vaut prévenir que guérir.

Articles Connexes

  • Pourquoi mettre le nombre exact de personnes lors de la réservation d’appartement sur internet ? Je pars à Barcelone, je loue à chaque voyage un appartement. Seulement, la location sur internet est en fonction du nombre de jours ainsi que du nombre de personnes ! Si je dit que nous somme 3 au lieu de 5, loué dans un appartement prevu pour 5-6 personne, on y gagne 200€ sur la […]
  • Assurance habitation : Modifier son contrat Assurance habitation : Modifier son contrat Le besoin de modification d'un contrat d'assurance habitation peut survenir à tout moment : changement de situation personnelle, aggravation ou affaiblissement du risque protégé, augmentation de la valeur des objets couverts, […]
  • L’assurance pour votre logement de fonction Lorsqu’une personne loue un appartement ou une maison, celle-ci doit obligatoirement souscrire à une assurance habitation. En est-il de même pour un locataire vivant dans un logement de fonction ? Voici donc quelques recommandations pour disposer d’une bonne protection en cas de […]
  • Une assurance automobile pour les jeunes conducteurs Être aux commandes d’un véhicule requiert un certain savoir-faire et de l’expérience. C’est alors que les apprentis conducteurs présentent davantage de risques d’accidents que les conducteurs chevronnés. Ces risques sont particulièrement remarqués chez les jeunes âgés de moins d’une […]
  • Résiliation assurance : que change la loi Hamon ? Depuis le 1er janvier 2015, il est plus facile de résilier son contrat d’assurance pour changer d’assureur. En effet, la loi sur la consommation dite « loi Hamon » prévoit un assouplissement des règles qui régissent la procédure de résiliation d’un contrat d’assurance. L’assuré peut […]
Nouveau Bloc