5 Comments

  1. visiteur1
    22 juillet 2012 @ 22 h 43 min

    les assurances ont été inventées pour recevoir de l’argent,pas pour en donner.

  2. fomag
    22 juillet 2012 @ 23 h 13 min

    avant tout , comme pour toute assurance que dit le contract , qu’elle type de garanties…………..
    toutes les assurances sont les memes , en cas de reels pb , contact une association de consommatur de ton c, il y en a des dizaines ( afoc , cgl , ………………..)

  3. Mamie B
    22 juillet 2012 @ 23 h 51 min

    si ton plafond s’est écroulé suite à un dégât des eaux …. il peut être pris en charge par ton assureur ….
    si il s’est écroulé tout seul et que le logement à plus de 10 ans … c’est pour ta pomme ! désolée !……

  4. fruouck
    23 juillet 2012 @ 0 h 09 min

    déjà commence à aller ouvrir ta gueule, très fort, dans une agence de ton coin si ils ont en une. Le coup de gueule physique, ya rien de mieux pour au moins trouver un interlocuteur.

    Ensuite, il faut éplucher ton contrat, je ne sais pas si tu es dans ton droit ou pas. Mais il faut partir d’un principe de base avec les assureurs (comme avec les banquiers) : ils vont essayer, de façon systématique, de te flouer.

    Une fois ce principe de base en tête, soit sans pitié, sans remmord avec ces gens la. Ne lache pas l’affaire, car ils vont faire durer le plaisir. Mais même un assureur, tu peux l’avoir à l’usure.

  5. Philou2508
    23 juillet 2012 @ 0 h 17 min

    A ce rythme là, si ta maison brûle on te répondra qu’il fallait faire plus attention…
    Tu dois faire appel à ta protection jurique. Soit liée à ton contrat, soit tu possède un contrat d’assurance protection juridique indépendant. (ce qui est de loin la meilleure solution) Il faut savoir que l’assurance protection juridique est la seule qui couvrira les frais de justice dans un litige avec une compagnie d’assurance. Et comme les compagnies vont toujours essayer d’aller en justice pour gagner des années…
    Tu n’as en effet d’autre solution que de les assigner…
    Bon courage face à ces malhonnêtes… sinon il te reste Julien courbet !

Laisser un commentaire